Cueillette de nos plantes comestibles

Partez à la rencontre des saveurs cachées de nos montagnes...

 

A l'occasion de l'arrivée du printemps,

Venez découvrir la nature dans toute sa splendeur, respirer l’air pur de notre environnement où fleurissent une multitude d’espèces comestibles. Dénicher l'Ail des ours, les Orties, la Mélisse, la Reine-des-prés, La Cardamine des prés, l'Agastache, ainsi que les fleurs de sureau, de pissenlit, la mauve, la bourrache,... ou de fruits (framboise, myrtille,...) et tant d'autres pour ensuite les déguster à notre Table. Les maîtres restaurateurs, Didier et Luc Masson, Père et Fils, travail toute l'année les produits que nous prodigue la nature.

L'ail des Ours :

L’ail des ours est une herbe aromatique  vivant sur plusieurs années, résistantes à toutes saisons grâce à son bulbe.
On la trouve en sous-bois humide, se récolte au printemps tous les deux jours, la floraison met fin à celle-ci. La Plante est entièrement comestible cependant c’est grâce à son bulbe qu’elle repousse. C’est pour cela que l’on recommande de ne pas le prélever. On la consomme fraiche, séchée ou en pesto. Il ne faut pas la confondre avec le muguet ou la colchique d’automne qui sont très toxiques.
L’ail des ours a des vertus médicinals reconnues. À leur sortie d’hibernation, les ours en consomment en grande quantité afin de fortifier leur organisme, d’où son nom.

la Cardamine des Prés :

La cardamine ou Cresson du pauvre est une plante vivace avec des fleurs de couleur rose ou lilas pâle. Elle pousse en colonie dans les prairies et les sous-bois humides en compagnie, par exemple, de l'ail des ours pendant une courte période printanière de fin Mars à fin Avril . Croquante et sucrée, elle composait autrefois nos jardins potagers. Elle ne renie pas dans l'assiette son appartenance à la famille du cresson, en salade, en croûte ou à utiliser pour aromatiser vos plats. Forte en vitamine C, la cardamine était utilisée naguère pour guérir les troubles de la digestion et au moyen-âge pour éviter les risques de scorbut.

Le Pissenlit :

Surnommé "Dent de Lion", elle servait de présages aux jeunes filles à marier car autant de fois elles étaient obligées de souffler pour disperser les graines, autant d'années elles seront obligées d'attendre un époux... Très vivace, le pissenlit se plaît dans les champs, les pâturages, les jachères, les jardins, de la plaine à la montagne. Elle est la première des plantes récoltée aux beaux jours du printemps. Toute la plante se déguste : feuilles, tiges, boutons floraux, fleurs. Les racines récoltées en hiver servaient à élaborer un succédané du café. Les fleurs donnent d'excellent miel et vin parfumé. Les feuilles jeunes font d'excellente salade. Elle se déguste aussi en beignet, confit, en accompagnement avec les poissons, foie gras, et autres...

L'Ortie :

Quand César envahit la Grande-Bretagne , ses légions se frottaient le corps avec des orties pour se rechauffer. Aujourd'hui elle semble beaucoup plus détestée malgré ses mérites tant médicinaux que gustatifs. L'ortie est conseillée en cas d'oedèmes, d'excès pondéral, de cellulite mais aussi pour les rhumatismes articulaires et l'arthrose. Elle peut être confondue avec les lamiers, dont les feuilles sont ressemblantes, mais sont tout aussi bonnes. Elle pousse en colonie sur tous les terrains de l'Europe, jusqu'à 2400m d'altitude. Elle peut être mangée en légumes, à l'étouffée, à la crème, au beurre comme des épinards, en purée ou incorporée dans diverses recettes. La plus connue était celle de la soupe à l'ortie.


Nos partenaires producteurs :

La Ferme du Bien-être
Le Jardin de Berchigranges
Le Jardin de Bernadette